Histoire


Le jardin du « Bois marquis » est né en même temps que ma passion au début des années 1980.

Ce n’était alors qu’un tiers d’hectare avec déjà quelques sujets rares agrémentés de plantes vivaces disposées selon mon feeling du moment (betula nigra, acer senkaki, magnolia macrophylla, quercus rubra aurea, cornus controversa variegata.)

En 1989 j’ai acquis une petite parcelle doublant le volume à paysager. Le jardin est devenu alors plus « anglais » et j’ai insisté sur la plantation de bruyères et arbustes de collection (cultivars d’hamamelis, viburnum, cornus, euonymus, salix, etc…).

J’ai essayé de structurer ou plutôt harmoniser tous ces petits trésors en agrandissant les massifs, en sélectionnant les vivaces par taches de couleur, en utilisant plus de persistants (conifères nains surtout) et en me focalisant sur les feuillages dorés, pourpres, ou panachés. Je voulais faire un jardin intéressant toute l’année et cette pensée m’habite toujours.

En 1991 : miracle, acquisition des terrains en limite et 10ha supplémentaires

A ce jour seulement 5ha sont arborés et c’est déjà beaucoup pour un seul homme.

Cette année là j’ai planté un arboretum de 2ha et creusé une grande mare de 400m2 support à l’existence de mes canards d’ornement, ma deuxième passion.

La plantation était déjà plus réfléchie (expérience aidant) et j’ai crée quelques pôles bien ciblés :

  • Un groupe d’arbres de forme fastigée avec surtout les très filiformes hêtres de Dawyck.
  • Un groupe d’érables à peau de serpent ( davidii, capillipes …)
  • Un groupe de bouleaux et prunus serrula en mélange
  • Un groupe à objectif printanier (malus et prunus à fleurs)

Tous ces arbres (200 environ) provenaient d’une petite pépinière que j’avais démarrée en 1983 à partir de greffons prélevés surtout dans des arboretums anglais. Cela m’a permis d’avoir des sujets authentiques ; il avait fallu apprendre à greffer mais quel bonheur de donner naissance !

En 1995 j’ai creusé dans la dernière partie un étang de 7500m2.
J’ai ainsi créé un biotope à canards et surtout à couleur d’automne.

Tout autour du bassin se côtoient : nyssas, liquidambars, tulipiers, cyprès chauves…et sur les 2ha restant 500 chênes en 60 espèces, des arbousiers, des céanothes, des cornus américains, des érables japonais et ma petite collection de bambous à chaume coloré.

Dans cette partie nord, chaque année j’installe de nouveaux massifs grâce aux dons d’amis de plantes encore non testées en privilégiant les écorces et les feuillages aux couleurs vives.

Je voudrai préciser que je n’ai pas l’âme d’un collectionneur : je plante ce que j’aime et le spectaculaire prime sur le botanique.

Je m’intéresse ainsi à tous les nouveaux cultivars et cette démarche me passionne.

  • Le jardin a été classé « jardin remarquable » en juin 2010.
  • Il a reçu le prix de l’initiative botanique en janvier 2012.

Pour terminer la visite quelques réponses à vos questions anticipées :

Le Bois marquis c’est le nom du hameau de mon village

Le jardin est toujours ouvert, il n’y a ni porte ni clôture et j’adore rencontrer des gens qui aiment la nature. Pour avoir une visite guidée il faut prendre rendez-vous par tel ou e-mail.

Une dernière précision : ce lieu a été habité par un vrai jardinier car au préalable existaient sur ce terrain :

  • Un chêne de 3 siècles
  • Une aubépine de 1 siècle
  • Un des derniers muriers blancs de la région

Christian Peyron

Palmarès du jardin du bois Marquis

#AMETTREAJOUR


Logo Jardin remarquable
Le label « Jardin remarquable » communique et valorise des parcs et jardins ouverts au public particulièrement bien entretenus. C’est un label de l’État (culture.gouv.fr), attribué pour 5 ans renouvelable. Le jardin du bois marquis répond aux exigences de qualité sur la mise en scène paysagère, l’intérêt botanique et le respect environnemental demandées par le label.
Logo Prix Bonpland 2015
Plus de renseignement sur le prix Bonpland 2015 ici

à propos du site Internet

En 2009 Serge Platonoff met en ligne une sélection de photos dans un site Internet fait sur mesure. Ce regretté site n’est plus accessible car la technologie utilisée alors (Flash Macro Player) est maintenant absent de nos ordinateurs pour des questions de sécurité.

Voyant l’annonce de Google et de Microsoft précisant qu’ils n’autoriseront plus leurs utilisateurs à accéder aux sites Flash au 31/12/2020. Un nouveau projet est lancé fin 2020.